MON ALLAITEMENT, UN DEBUT DIFFICILE

Allaitement ou biberon ? Je ne me suis jamais posée la question pendant mes grossesses. Pour moi c’était une évidence, j’allais allaiter.

Même si l’allaitement est un acte naturel et sain pour nos bébés, il n’est pas plus facile. Cela va dépendre des femmes et des bébés.

Zéro doute sur mon futur allaitement

Pour mon 3 ème bébé, j’étais très sereine, j’avais hâte de le voir et le sentir téter. Je n’ai jamais eu aucune appréhension (héhé ! 3 ème bébé c’est bon ! je gère !!!)

J’ai le souvenir de mon 2 ème bébé, Keryann, qui en sortant de mon ventre, cherchait mon sein avec sa tête. Il l’avait pris goulument à quelques secondes de vie seulement. Je n’ai jamais eu une seule crevasse ni douleur. Du plaisir à l’état pur ! 15 mois d’allaitement, 15 mois de bonheur. 

Le 1er Juillet 2018, Owen est arrivé, 9 ans après Keryann (oui, quand même). En sortant de mon ventre, à aucun moment il ne se met à chercher mon sein… pas gourmand le petit. En attendant, on fait du peau à peau, avec papa, avec maman, monsieur Owen s’endort. La sage femme me dit qu’il va falloir le mettre au sein. Bon, ok. On lui ouvre la bouche et on insert mon téton… Et je le vois téter maladroitement, comme si il avait besoin d’apprendre. Alors je me dis c’est le début ce n’est pas grave…  2 ème essai sur l’autre sein, il nous fait la même chose. 3 ème tentative, on revient sur le premier sein. Et là, j’ai mal… C’est le début du cauchemar…

Le début du cauchemar…

Owen a tout juste 1 jour, et j’ai déjà des crevasses. Lorsqu’il pleure pour manger, je grimace et me dis « ho non… je vais avoir mal… ». Chaque tétée est un calvaire. Je serre les dents, je respire, j’essaie de lui ouvrir un peu plus la bouche.

Owen ne savait clairement pas téter. Il prenait le bout de mon sein. On s’est demandé s’il n’avait pas de frein qui le gênait. Il n’arrivait pas à ouvrir la bouche ni à tourner la tête correctement.

Ma cousine m’envoie des bouts de seins en silicone. Ils me permettront de nourrir Owen et de soulager ma douleur. Ils sauveront mon allaitement ! (je n’exagère pas ! Sans eux j’étais foutue !) Je saignais à travers les téterelles transparentes. Il est arrivé une fois de voir le sang couler long de mon sein. Pour me soulager, je mettais beaucoup de crème à base de lanoline, et dès que je pouvais je laissais mes seins à l’air libre. Bon … ce n’est pas trop évident dans une famille recomposée où vivent des grands de 20 ans. 

L’usage des bouts de sein en silicone 

Je tiens à préciser que j’étais consciente que l’usage de bouts de sein en silicone serait temporaire. Il fallait que mes crevasses cicatrisent pour que je les supprime définitivement. Tout reviendrait dans l’ordre progressivement, en tout cas je l’espérais fortement.

Retour à la maison et départ en vacances

En rentrant de la clinique, (j’ai accouché le soir et je suis rentrée le lendemain matin), mes 2 ainés me sollicitent beaucoup alors pour les occuper et me permettre de me reposer nous décidons de partir à l’océan. Owen a 5 jours quand nous partons.

Pendant notre séjour, mon état s’empire. J’ai des courbatures. Je peine à marcher. J’ai envie de dormir tout le temps. Je remarque que j’ai une énorme boule dans le sein. J’appelle ma sage femme. J’ai une infection, connue sous le nom de mastite, ce qui explique mon état.

Je continue de me reposer et surtout je mets Owen toujours sur le même sein afin que les canaux se débouchent. Je masse et j’étale des gants chauds sur mon sein tout dur. J’enchaine 2 jours après avec une infection urinaire… puis une autre mastite… Autant vous dire que j’avais vraiment l’impression que j’allais mourir à ce moment. Fièvre, courbatures, fatigue, crevasses et surtout…. 3 enfants… heureusement, tout est revenu dans l’ordre naturellement grâce à François qui s’est vraiment occupé de beaucoup de choses. Le repos c’est la base.

Lui, me voyant dans cet état, me préconise d’arrêter d’allaiter Owen et de passer au biberon. 

L’allaitement, une découverte pour le papa

Il ne connaissait pas l’allaitement avant. Ses 3 enfants avaient pris le biberon. C’est même lui qui se levait la nuit pour les nourrir. Avec Owen, je sentais qu’il vivait une certaine frustration… J’étais tellement heureuse de lui faire découvrir autre chose et en même temps je culpabilisais d’avoir le monopole de l’alimentation.

Aussi, François ne comprenait pas pourquoi Owen était si souvent au sein. Les bébés au biberon c’est toutes les 4 heures alors pourquoi lui il y était toutes les 2 heures voir toutes les heures ? mais ça ne fonctionne pas ainsi avec l’allaitement. Difficile pour lui de comprendre vu que l’expérience était très différente pour ses premiers enfants.

Mes atouts majeurs

Heureusement, mes amies, ma cousine et ma mère sont très présentes et m’encouragent à continuer. Sans elle, j’aurai baissé les bras. La douleurs n’est que temporaire après ça ne sera que du bonheur.  Je me dis sans cesse : Il faut que je tienne sinon je le regretterai.

François m’a aussi beaucoup soutenu et je sentais beaucoup de compassion de sa part. Il se  levait et se lève toujours toutes les nuits pour chercher Owen dans son lit et se love contre moi à chaque tétée ou me caresse la cuisse comme pour dire, je ne peux pas le faire mais je suis là.

La source du problème

Owen a 2 semaines et François remarque un oeil plus petit que l’autre et la tête légèrement plate sur le coté.
J’ai le numéro d’un ostéopathe sur Toulouse, je l’appelle, et tout s’explique. Owen a une plagiocéphalie. Plus tard, je découvrirai le Syndrome de KISS* *https://www.lllfrance.org/1828-une-cause-de-souffrances-meconnue-le-syndrome-de-kiss

Malheureusement, ce sont les grandes vacances et l’ostéopathe est absent mais sa secrétaire pris une vingtaine de minutes pour m’expliquer ce que nous pouvions faire en attendant le rendez-vous. Si Owen tétait mal, c’était avant tout mécanique. Il ne pouvait pas ouvrir la bouche. 

Mon rétablissement 

Au bout d’un mois, je commence à aller mieux, je revis petit à petit. Owen a bien grossit, bien grandit et il tête mieux. Nous avons pris les conseils de la secrétaire de l’ostéopathe qui était de le porter beaucoup en écharpe et le faire dormir en alternant les cotés.

Un mois et demi après sa naissance, j’enlève mes téterelles, celle que je surnommais « mes tétons », « où sont mes tétons??? » Si je les perdais j’étais mal !

Mon allaitement aujourd’hui 

Crédit photo Em.Barthe

Aujourd’hui Owen a 6 mois. Il est toujours allaité, et il faut avouer que c’est pratique (et surtout bon pour notre santé à tous les 2 of course). Je suis heureuse d’avoir tenu et de m’être accroché. Comme je comprends toutes ses mamans qui abandonnent. J’aurai pu être l’une d’entre elles. Mon allaitement était bien foireux mais je ne l’ai pas foiré !

Tenez bon les filles, la douleurs n’est que temporaire.

5 commentaires sur “MON ALLAITEMENT, UN DEBUT DIFFICILE

  1. Quel magnifique témoignage Sandra. Moi j’etais dans le même cas pour Alexandre mais je n’ai pas eu ta force , je ne l’ai allaiter qu’un mois..
    Trop mal aux seins , la douleur était insupportable….
    En tout cas felicitation ton Owen est magnifique. Beaucoup de bonheur
    Bisous 😘❤

    Elie.

    Aimé par 1 personne

  2. Wow je revis mon experience avec les bouts de seins et les douleurs, jusqu’à environs 2à3mois dallaitement, heureusement je n’ai plus eu mal mais j’ai toujours ressentie une sensation étrange et désagréable jusqu’à près de 16mois quand Théa n’a plus voulu téter. Je regrette de n’avoir pas connu cette info , peut être que les séances avec notre Kiné et osteo lui même que l’on voyait pour ses pieds a aidé sans le savoir… Ma grossesse a été très stressante, pour moi ça n’avait rien de magique d’être enciente avec des nausée jusqu’au 6eme mois, une perte de poids, un bébé en siege avec une version pour la tourner, la peur de la perdre ,d’avoir une cesarienne ou la peri…. Je suis contente que vous alliez mieux ton Loulou et toi !!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Flufix. Si tu savais tout ce que j’entends sur l’allaitement. Je reste à chaque fois bouche bée devant les idées reçues souvent sorti par des médecins en plus ! ça me donne envie de faire un TOP 10 des préjugés sur l’allaitement tiens !!! mdr

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s